Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Programme d'Improvisation Chorégraphique (PIC)

Depuis sa création, la compagnie met en action des projets in-situ en relation avec l’architecture, le patrimoine et ce qui caractérise notre quotidien. Cirrus Dance Company souhaite aller à la rencontre de tous les publics et emmener la danse là où on ne l’attend pas. Le Programme d’Improvisation Chorégraphique (P.I.C) propose en ce sens une nouvelle perception de l’art de l’improvisation dans une vision performative, adaptable et créative. Les danseur·euses explorent les lieux sans dispositif scénique pour s’adapter plutôt au cadre qui leur est donné à la vue des spectateur·ices et des passant·es.
Les espaces occupés deviennent des terrains  d’expérimentation tout à la fois innovants et spectaculaires. À la croisée d’un laboratoire et d’une représentation dansée, le Programme d’Improvisation Chorégraphique permet aux artistes en action d’exprimer et d’exposer leur propre vision créative d’un lieu spécifique qu’iels ne connaissent pas.

Présentation

Objectifs

L’objectif principal du P.I.C est d’apporter la danse au plus près des habitant·es et de leur quotidien. Nous souhaitons collaborer avec les collectivités territoriales afin de mettre en avant leurs richesses patrimoniales, architecturales et leur dynamisme par le prisme de la danse contemporaine.
Nous espérons ainsi que les habitant·es puissent redécouvrir sous un nouveau regard ces lieux réenchantés par la danse.
Nous demandons aux interprètes de s’adapter à l’environnement dans lequel iels se produisent. De ce fait, les danseur·euses apprennent à apprivoiser un nouveau lieu à chaque performance. Par ces « micro-représentations », nous espérons ainsi que les interprètes laisseront une empreinte artistique auprès des passant·es qui assisteront à la performance.

Naissance du projet - réflexion

Au gré de son parcours professionnel, Guillaume Payen-Ascone, chorégraphe, danseur et directeur de la compagnie, a régulièrement mené des projets de créations artistiques hors des murs et des sentiers battus, explorant sans cesse la danse contemporaine dans des environnements et des contextes singuliers. Il a notamment dansé pour les Nocturnes du Louvre, inaugurer le Tram de Meyrin (Genève), le Musée de la Piscine de Roubaix et proposer de nombreux projets mettant en dialogue le mouvement et l’architecture. Il coordonne un parcours d’improvisation urbain dans le cadre de « L’Art est dans la ville » à Dinan et a réalisé un projet de teaser avec Julia Vercelli-Durand dans la station de Bourg-Saint-Maurice les Arcs, durant la pandémie Covid-19.
Après ces nombreuses expériences, il décide désormais d’ancrer de manière formelle l’improvisation comme un véritable espace de liberté et de découverte dans la pratique des artistes. Il souhaite adapter tout particulièrement la danse aux différents espaces du quotidien et écrit le Programme d’Improvisation Chorégraphique (PIC) en imaginant continuellement de nouveaux terrains où la danse pourrait s’immiscer.

Réalisés dans le cadre de PIC

Work in progress

Work in progress fut proposé pour l’inauguration de la première édition de l’Art est dans la Ville à Dinan. Il s’agit d’un parcours d’improvisation chorégraphique

Lire la suite »